Antoine de Saint-Exupéry

Eus Wikiarroud
Mont d’ar merdeerezh Mont d’ar c’hlask
E miz Mae 1942

Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944) a oa un nijer hag ur skrivagner gall.

Arroudoù[kemmañ]

Ar brezel n'eo ket un dro-gaer. Ur c'hleñved eo ar brezel. Evel ar vrec'h-zu.
  • La guerre n'est pas une aventure. La guerre est une maladie. Comme le typhus.
Pilote de guerre, 1942.
Ar pezh a asantez mervel evitañ eo ar pezh nemetañ a c'hellez bevañ diwarnañ.
  • Ce pour quoi tu acceptes de mourir, c'est cela seul dont tu peux vivre.
Citadelle, 1948.
Ar pezh a c'houlenner start digant an dud eo diazez pep sevenadur, n'eo ket ar pezh a zo pourchaset dezho.
  • Une civilisation repose sur ce qui est exigé des hommes, non sur ce qui leur est fourni.
Citadelle, 1948.
Bezañ ganet difonn eo bevañ. Re aes un tamm e vefe amprestiñ eneoù graet dija.
  • Vivre, c'est naître lentement. IL serait un peu trop aisé d'emprunter des âmes toutes faites.
Pilote de guerre, 1942.
Da viken ez out atebek war ar pezh ac'h eus doñvaet.
  • Tu deviens pour toujours responsable de ce que tu as apprivoisé.
Le petit prince, 1943.
Den ne c'hall en em gavout atebek ha dic'hoanaget war an dro.
  • Nul ne peut se sentir à la fois responsable et désespéré.
Pilote de guerre, 1942.
Diaesoc'h a-galz eo en em varn eget barn an hentez.
  • Il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger autrui.
Le petit prince, 1943.
En dezerzh e vezer atav frank. Santet e vez tremen an amzer.
  • Dans le désert, on est toujours libre. On sent l'écoulement du temps.
Terre des hommes, 1938.
Eus e vugaleaj e vez an den, evel ma vez eus ur vro.
  • On est de son enfance, comme on est d'un pays.
Le petit prince, 1943.
Evit a sell ouzh an dazont, n'eus ket anv ag e rakwelout, ag e lakaat da c'hallus ne lavaran ket.
  • Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible.
Citadelle, 1948.
Evit doare e tizher ar barfeted, n’eo ket pa ne vez mui tra pe dra da ouzhpennañ, pa ne vez mui tra pe dra da lemel ne lavaran ket.
  • Il semble que la perfection soit atteinte non quand il n'y a plus rien à ajouter, mais quand il n'y a plus rien à retrancher.
Terre des hommes, 1938.
Gant ar galon hepken e weler mat. Diwelus d'an daoulagad eo ar pep pouezusañ.
  • On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux.
Le petit prince, 1943.
Gwalleur hon amzer eo e kar hon holl dud uhelek ar galloud evit ar galloud.
  • Le malheur de notre temps, c'est que tous nos ambitieux aiment le pouvoir pour lui-même.
Carnets, 1953 (dalif).
Karout n'eo ket sellet an eil ouzh egile, sellet a-gevret trema an hevelep tu eo.
  • Aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction.
Terre des hommes, 1938.
N'eo ket dre an hed e vuzulier ar pellder.
  • Ce n'est pas la distance qui mesure l'éloignement.
Terre des hommes, 1938.
Pep den zo atebek war an holl dud. Pep den eo an atebeg nemetañ. Pep den eo an atebeg nemetañ war an holl dud.
  • Chacun est responsable de tous. Chacun est seul responsable. Chacun est seul responsable de tous.
Pilote de guerre, 1942.
Pezh a ro ur ster d'ar vuhez a ro ur ster d'ar marv ivez.
  • Ce qui donne un sens à la viedonne aussi un sens à la mort.
Pilote de guerre, 1942.
Tro da vuhez en un hunvre, hag un hunvre en ur wirionez.
  • Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité.
Cahiers de Saint-Exupéry, 1900-1944.
Unvaniñ an dud eo meurded ur vicher dreist pep tra.
  • La grandeur d'un métier est avant tout d'unir les hommes.
Terre des hommes, 1938.
Ur boud n'eo ket [hepken] galloud al lavar, hini e oberoù eo [dreist-holl].
  • Un être n'est pas [que] l'empire du langage, mais [surtout] celui de ses actes.
Pilote de guerre, 1942.